Edito du maire

 

Le mot du Maire

Madame, Monsieur,

Chers Amis.

 

Après plusieurs mois de silence et de confinement, nous allons enfin pouvoir recommencer à vivre. Pour ne pas perdre le contact avec vous, nous avons mis en place une liaison vous permettant de recevoir les informations qui transitent par le système des panneaux d’information. A partir de votre téléphone portable, vous chargez l’application « citywall » et ainsi vous avez, en liaison immédiate, les nouvelles qui sont inscrites sur ces panneaux. Cela ne remplace pas notre journal habituel mais permet, quand même, de rester en contact.

Concernant notre journal : le Trait d’Union, au mois de mai, nous l’avons fait paraître uniquement en version informatique sur le site internet de la collectivité. Il est possible que certains d’entre vous n’aient pas eu l’information, mais il vous est toujours possible d’aller le parcourir : blancs-coteaux.fr. Vous pouvez, également, nous joindre via ce site.

                Pour la collectivité, ce premier semestre a été marqué par différentes phases d’activités plus ou moins intenses et stressantes. De janvier à mi-mars, la préparation budgétaire 2020 avec ses choix et ses priorités d’investissements a mobilisé les élus. La période allant de la mi-mars à fin avril se caractérise par une première phase de fermeture pratiquement complète des services, puis une légère reprise avec deux personnes au service administratif et un tiers des effectifs techniques. Pour mai et juin, reprise partielle des activités au fur et à mesure de la politique déconfinement voulue par l’État.

Depuis juillet, les différents services de la collectivité ont repris leur travail, tout en respectant quelques contraintes sanitaires et en n’ayant toujours pas l’ensemble de nos personnels. Malheureusement le retard accumulé pendant cette période ne permet pas à la collectivité de vous offrir son visage habituel en cette période de l’année. Le fleurissement et le désherbage ne sont pas optimums, l’entretien de nos bâtiments a pris du retard et les travaux d’investissement se trouvent reportés de quatre à six mois.

A côté des mesures sanitaires imposées par l’État et de l’isolement que cela a entrainé, il convient de noter l’engagement personnel de plusieurs collaborateurs dans différents services. Ces personnes, qui n’étaient pas en contact direct avec nos concitoyens, ont permis d’assurer un fonctionnement à minima de votre collectivité et grâce à elles nous avons toujours pu répondre présent tant à votre égard que vis-à-vis de nos fournisseurs. Qu’ils en soient tous remerciés.

Nous avons également maintenu et poursuivi le service que nous apportons à nos personnes âgées en les aidants pour leur ravitaillement ou autre. Ce service fonctionne encore maintenant et se trouve amplifié avec la canicule que nous venons de subir. Nous prenons contact régulièrement avec nos concitoyens les plus fragiles pour maintenir le lien avec ces dernières. Nos Maires délégués sont mis à contribution et chacun se charge de cette mission dans sa collectivité.

Depuis décembre, nous avons eu un rendez-vous important qui vous a permis de renouveler les instances municipales et intercommunales. Ces élections étaient très particulières car elles se plaçaient le dernier week-end avant le début du confinement. Votre participation s’en est fortement ressentie mais je pense que les précautions que nous avions prises ont évité des contaminations potentielles. L’installation des nouveaux conseils est maintenant réalisée et le travail de cette nouvelle mandature va pouvoir commencer.

Aussi, au nom du Conseil Municipal, permettez-moi de vous remercier de la confiance que vous nous avez témoignée en nous donnant la possibilité de faire un nouveau mandat et en permettant à de jeunes conseillers de pouvoir travailler pour le développement et le bien-être de la Collectivité et de ses habitants. C’est un grand honneur que vous nous faites et nous ferons en sorte de nous montrer dignes de cette confiance renouvelée.

Cette équipe n’a pas la même configuration qu’en 2014 car elle regroupe des élus venant de nos quatre communes pour former un ensemble représentatif de la composition et de la sociologie de nos villages. Avec les 13 femmes et les 14 hommes, qui la composent, elle est placée sous le signe de la pluralité et la diversité de par les métiers qu’ils exercent, les quartiers où ils demeurent, leur implication dans la vie associative et par leur origine. Le fait même de pouvoir identifier le bureau municipal et les élus communautaires dès l’élection, constitue un plus pas toujours bien compris.

Concernant le budget, ce dernier a été préparé par l’équipe précédente qui a privilégié une certaine constance dans les choix qui s’offraient à elle. A ce jour, nous ne mesurons pas avec exactitude, l’impact financier que cette crise va avoir sur nos finances. Nous allons devoir redéfinir certaines priorités et surtout prévoir des crédits supplémentaires sur quelques lignes budgétaires. A l’inverse, quelques dépenses ont d’ores et déjà été supprimées. 

                Malgré toutes les contraintes, nous avons maintenu les activités d’été sur juillet et août. Moins d’enfants qu’habituellement, activités différentes mais tous ont appréciés ce qui a été mis en place. Nous avions limité le nombre d’inscription en tenant compte des protocoles mais nous avions encore quelques places disponibles. Est-ce un manque de communication ou une certaine appréhension de la part des familles, nous ne le savons pas mais le plus important c’est que nous ayons pu répondre présent à ceux qui nous ont sollicités.

Traditionnellement, à cette époque de l’année, je vous parle de la rentrée. Nouvelle année scolaire, nouvelle année pour la crèche avec de nouvelles directives à mettre en place pour respecter les préconisations qui nous sont dictées par les autorités de tutelle. Beaucoup de contraintes et malheureusement beaucoup d’incertitudes dans la mesure où les protocoles sanitaires peuvent encore évoluer ces jours-ci. Mais nous serons prêts et ferons tout ce qui est nécessaire pour un fonctionnement optimal.

Quand ces lignes paraîtront, nous serons dans le dernier tiers de l’année. La vie économique aura repris avec toutes ses interrogations, ses incertitudes et ses peurs. Il en sera de même pour les services de nos collectivités, qu’ils soient administratifs, techniques, scolaires ou la crèche. Début juillet, nous vous avons adressé un courrier accompagné de trois bons, à valoir sur vos achats dans les commerces de la commune de Blancs-Coteaux. L’idée de base, compte tenu de la faiblesse de l’activité économique de juin, était de créer une sorte de déclic pour vous inciter à ressortir, à consommer, à ne pas rester dans cette ambiance de morosité, à reprendre goût à la vie. Nous avons émis 4500 bons et après ces deux premiers mois, nous avons déjà un taux de retour très intéressant. Un bilan final sera publié en fin d’année.

La question principale aujourd’hui : « allons-nous réussir la reprise économique ? » Cette question se pose à la fois du point de vue de la santé économique de notre pays mais aussi de la santé des uns et des autres. Nous avons tous en tête ces scènes de relâchement pendant les vacances tant sur les plages que dans certaines villes. Il ne faudrait pas que tous les efforts consentis depuis des mois se trouvent annihilés par les erreurs de quelques-uns.

Pour rappel, le vendredi 7 mai, nous avons procédé à la distribution des masques lavables. Les maires délégués ont fait le nécessaire dans leur commune et pour Vertus, la distribution a eu lieu à la salle Wogner.  Question désormais souvent posée : avons-nous un stock de réserve ? Effectivement, depuis cette distribution, nous avons reconstitués nos stocks et faisons-en sorte d’avoir au minimum un masque par personne, le cas échéant, et ceci indépendamment des besoins propres à certains services. A nouveau, je veux adresser en votre nom à tous, nos remerciements les plus sincères à tous les bénévoles qui ont fabriqué des masques, des sur-blouses, des sur-chaussures et autres accessoires qui ont été mis à disposition de l’Hôpital, de notre maison de retraite… et ont ainsi permis de pallier le manque initial.

Depuis quelques jours, le monde associatif essaye de reprendre ses activités. Nous avons bien conscience que ce n’est pas simple car nous leur demandons de respecter des règles sanitaires assez contraignantes. Ces règles ne sont pas toutes identiques dans la mesure où quelques associations bénéficient de structures dédiées et d’autres doivent partager les salles. La collectivité ne peut pas mettre du personnel en œuvre après chaque passage d’association. Avec le concours de tous, la vie va pouvoir reprendre mais dans un contexte différent.

Parmi les informations que nous vous devons, je pense que beaucoup d’entre vous ont entendus parler de notre volonté de prendre en compte l’Hôtel Dieu pour y transférer nos activités culturelles et associatives. Les délibérations de principes ont été prises tant par la Maison de Retraite que par la Collectivité. Le dossier devrait être finalisé pour la fin de l’année. L’ancien site du foyer et de l’école du Vieux Moulin intéresse un organisme bailleur pour le transformer en appartements. Concernant les constructions de Châlons en Champagne habitats à l’Arquebuse, comme nos investissements, ils ont pris du retard et devraient commencer début 2021.

              Avant de conclure, avec mes collègues Maires délégués, je veux adresser tous nos remerciements les plus sincères à toutes les personnes qui nous ont soutenus pendant cette période délicate que nous venons de vivre. En premier lieu le nouveau conseil municipal et toutes les personnes avec qui nous avons échangés depuis cinq à six mois.

             Je vous remercie de votre attention et vous espère tous en bonne santé.

                                                                                                                                            Pascal PERROT

 
   
 

ACCÈS RAPIDE